Paysage
Politique familiale
Petite école (bâtiments de la municipalité)

Message : Ramonage de la cheminée

22 Septembre 2014 - 00:00

Le ramonage de cheminée : une procédure simple mais essentielle

Le ramonage des cheminées de votre propriété est une procédure simple mais tout à fait essentielle. L’accumulation de créosote sur les parois internes d’une cheminée représente un risque sérieux d’incendie. De plus, un feu de cheminée peut se propager dans les murs intérieurs et à la toiture du bâtiment. La Municipalité de St-Christophe d'Arthabaska ne règlemente pas le choix du ramoneur qui est laissé à la discrétion des citoyens et des citoyennes . Vous pouvez consulter la liste des ramoneurs accrédités par l’Association des professionnels du chauffage (APC), reconnu par la Régie du Bâtiment du Québec, à l’adresse internet suivante: www.poelesfoyers.ca

Vous possédez un foyer conventionnel qui ne fait qu’éclairer vos soirées d’hiver?

1. En règle générale, sa cheminée doit être ramonée AU MINIMUM tous les cinq ans. Il est de toute évidence préférable de le faire chaque année.
2. Il est de la responsabilité des occupants de vider la trappe de nettoyage après le passage du ramoneur.
3. Il est fortement déconseillé d’utiliser les bûches artificielles que l’on peut se procurer dans certains commerces. Elles évitent peut-être la corvée du cordage mais elles sont imbibées de combustible, ce qui les rend dangereuses.

Vous chauffez la maison avec un poêle à combustion lente?

1. Sans exception, sa cheminée doit être ramonée AU MINIMUM une fois l’an et, de préférence, deux fois.
2. Après le ramonage, veillez à nettoyer l’intérieur car c’est habituellement là que se retrouvent les parcelles de créosote.

Votre cheminée est préfabriquée? Assurez-vous que le ramoneur utilisera une brosse de NYLON.

Elle est faite de tuiles d’argile et recouverte de briques? Une brosse d’ACIER s’impose.

DANS TOUS LES CAS, déposez les cendres, d’abord dans un contenant métallique (même si on les juge refroidies), et les y laisser pendant une semaine. Puis, les transférer dans un sac ou une boîte et les jeter aux ordures.